Plusieurs entreprises françaises touchées par des ransomwares en quelques jours

L’ANSSI a beau tirer la sonnette d’alarme dans tous les sens, de nombreuses entreprises françaises tombent encore sous les coups de ransomwares.

Entreprise, dans la tombe, personne ne vous entendra crier ! Alors que l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Informations tente d’attirer l’attention de toutes les entreprises sur l’importance de se cyber sécuriser, force est de constater que de trop nombreuses sociétés font encore la source oreille.

En quelques jours, plusieurs nouvelles entreprises hexagonales sont tombées sous les bassesses d’opérateurs de ransomwares.

Parmi les cibles, l’industriel Degomme Boccard, le laboratoire Expanscience, le restaurateur NewRest ou encore le « transporteur » d’énergie Oviance.

A noter que pour Degomme Boccard, les pirates du groupe Egregor proposent à la vente les informations volées alors qu’ils sont coutumiers de la diffusion massive dans le darknet comme c’est le cas, depuis le début du mois de novembre, pour la société Smith&Wesson.

Pendant ce temps, les données de la société SPIE groupe, rançonnée par Nifilim, continuent de fuiter dans le darknet. La « corporate leaks » vient de mettre en ligue la troisième vague d’informations exfiltrées lors de l’infiltration et du rançonnage de l’entreprise.

La 3ème diffusion concerne 24 GB d’informations. Elle fait suite à la vague 2 du 21 octobre (31GB), et la première vague du mois d’août (11GB). Un total de 66GB diffusées par les pirates.

Mise à jour : encore ici, et !

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

  1. ungars Reply

    Sopra Steria group vient d’essuyer une attaque du ransomware RUYK dans une variante récente. Si peu de postes ont été infectés, tout a été mis à l’arrêt ! Il faudra 2 mois pour tout remettre en route, tellement il y a de précautions à prendre.

  2. Sam Reply

    Bonjour,

    Depuis presque deux semaines le site de Paris Habitat est HS et dit qu’ils ont été victimes d’un problème informatique majeur qui a affecté même leur téléphonie fixe et l’un de leurs salariés m’a affirmé qu’ils ont eu un « virus » qui a tous infecté y compris leurs sauvegardes. On leur a demandé de communiquer avec leur emails personnels.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.