Téléphones reconditionnés made in BZH

Avec les tonnes de smartphones vendus dans le monde, la masse de déchet n’est plus à démontrer. Vouloir le dernier cri des ordiphones pour ensuite le jeter comme un vieux papier ne fait clairement pas bon pour la planète. Les Bretons de Cadaoz ont décidé de prendre le chouchen par les cornes et proposent des téléphones reconditionnés made in BZH.

Nous pourrions penser que parler de téléphone portable reconditionnés dans les colonnes de zataz n’a pas grand sens. Pourtant, à y regarder de plus prêt, l’intérêt est loin d’être négligeable. Regardons d’abord un peu les chiffres. Apple a vendu plus de 215 millions d’iPhone en 2016. En 2018, c’est plus de 1,5 milliard de mobiles vendus dans le monde. En 2020, le téléphone de milieu de gamme du sud-coréen Samsung s’est retrouvé dans 6 millions de main au premier trimestre. Alors que l’Oncle Sam assèche de plus en plus Huawei (plus d’Android ; un vrai problème d’approvisionnement de puces pour le SAV de l’entreprise Chinoise, …), c’est oublier son petit frère, Xiaomi. Ce dernier se partage le business des smartphones moyenne gamme avec la « Galaxy » Samsung selon la dernière étude de Strategy Analytics.

Bref, vous comprenez mieux pourquoi se pencher sur ce matériel est loin d’être négligeable, surtout pour lui donner une seconde vie, celle du recyclage et de son reconditionnement. La sécurité des contenus, de vos contenus, sauvegardées automatiquement ou non, au fil des jours (mots de passe, photos, texto, …) ne laissera aucune chance à ses derniers si vous ne les détruisez pas correctement. Autant passer par des professionnels qui garantiront un vrai recyclage (pas celui qui se termine dans des décharges africaines ou indiennes) et une chance efficace et pérenne de finir dans de nouvelles mains pour votre ancien appareil.

En Bretagne, la société Cadaoz est connue pour être le plus grand centre de réparation de téléphone portable. L’entreprise vient de lancer son propre téléphone reconditionné. La force du projet, une seconde vie qui aura été rendue possible par le respects des règles environnementale, mais aussi et surtout terme de qualité et de sécurité des données. Les appareils sont vendus dans les réseaux de distributions et les principales marketplaces du marché. Cadaoz propose aussi sa propre boutique en ligne. On a testé (mais faut pas leur dire) avec un iPhone XS (à 480€). Le téléphone, nickel et les 72 tests mis en place par le Breton affichent un smartphone quasi neuf (écran, micro sd, wifi, …).

Comment bien détruire les informations de son smartphone avant sa vente

Avant de lâcher dans la nature commerciale votre appareil, prenez bien soin d’éliminer toutes les données qui vous sont propres.

D’abord, le compte de connexion alloué à votre téléphone. Prudence, il n’est pas rare qu’à la mise en route de votre appareil, plusieurs comptes ont été ouverts (accès, cloud, …). Remettez la main sur les identifiants de connexion (vous pourriez en avoir besoin pour le prochain téléphone). Changez le mot de passe après avoir détruit l’accès accolé à l’appareil en partance pour le recyclage.

Assurez-vous aussi d’avoir détruit chaque documents personnels (photos du petit dernier, le ticket d’entrée au format pdf, factures …). Pour cela, téléchargez une application de type « fichiers » pour Android. Il vous permettra de visiter chaque dossier de votre smartphone.

Pour finir, un coup de CCleaner pour mobile et une réinstallation « usine » (voir vos paramètres) devraient peaufiner ce grand nettoyage.

Attention cependant, il existe beaucoup de logiciels capable de fouiner dans un smartphone. Le nettoyage de se dernier doit donc se faire avec réflexion et en prenant du temps, dossier par dossier.

Dernier détail: n’oubliez pas de retirer votre SIM et la potentielle carte SD que vous avez peut-être installé dans votre appareil 🙂

Au sujet de l'auteur
PubliRedactionnel

Articles connexes

  1. loïc Reply

    BZH mon ami BZH !!!!!!!!

  2. G Reply

    BZH pas BHZ, vite avant que les bretons se réveillent!!!

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.