Nous joindre par : 0899274448*

Claude François électrise les vendeurs de faux papiers

Un commerçant du Dark Net propose d’acquérir un permis de conduire contrefait. Pour vanter sa marchandise, son exemple ne laissera pas de glace les amateurs de Claude François.

Pour les plus jeunes des lecteurs de ZATAZ, Claude François était un chanteur à succès des années 70/80. Un roi du marketing qui, aujourd’hui, n’aurait rien à envier à Lady Gaga et autres Maître Gims. Bref, vous parlez de Cloclo à vos parents, grands-parents, et vous deviendrez le héros de la journée.

Dans le Black market, à première vue, on connait aussi Claude François. Dans l’une de ces boutiques, zataz en connais quelques 300, un vendeur de faux permis de conduire. Z, nous l’appellerons ainsi, propose pour 5 dollars (0.02048 bitcoins), une copie d’un permis de conduire avec… la photographie de Claude François. Le prix dérisoire, et la photographie, risque de faire tilter le premier policier qui passera par votre voiture lors d’un contrôle. Z en a déjà vendu, au moment de la découverte de son « espace de vente », 239. Avec des clients très heureux [Dans le black market, les vendeurs sont aussi notés par les clients, NDR] à priori.

claude françois id driver

50 euros contre 11 euros ?

Pendant ce temps, les contrefaçons de billets de banques sont toujours aussi nombreuses. L’Euro est très présent. Par un exemple, un billet de 50 euros se commercialise entre 25 et 11 euros au moment de ma visite dans plusieurs autres boutiques du Dark Net. Autant dire que la qualité est aussi « bancale » que les photos diffusées par le vendeur. L’hologramme est aussi noir qu’un amateur/amatrice de sable fin en plein été. Un détail que semble pouvoir résoudre un autre vendeur en proposant des hologrammes à rajouter soit sur des billets contrefaits, soit sur des documents officiels copiés, pour faire « plus vrai » ! Selon l’hologramme, le commerçant réclame 400 dollars, avec des prix régressifs selon la quantité acquise.

Prison et forte amende pour les internautes contrefacteurs/recelleurs.

Prison et forte amende pour les internautes contrefacteurs/receleurs.

En avril 2015, un adolescent était appréhendé par « Les amis du petit déjeuner » après avoir diffusé pour 9.000€ de faux billets. Sans parler de cet homme de Longjumeau qui avait acquis, toujours dans le black market, quarante billets de 50€ qu’il s’était fait livrer par la poste.

Pour rappel, utiliser, revendre, céder de la monnaie contrefaite peut coûter 10 ans de prison, ou plus !

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM Journaliste (damienbancal.fr) Travaille sur les sujets cybercriminalité/cybersécurité depuis 1992 ; Officie/a officié pour Europe 2, 01net, Micro Hebdo, La Voix du Nord, Tilt, Entrevue, l’Écho des Savanes, Le Canard Enchaîné, France 3, Nord'way, Programmez ... Premier article en 1989 dans le mensuel "Amstar & CPC" ; Auteurs/coauteurs de 8 livres : "Pirates & hackers sur Internet" (Ed. Desmaret) ; "Hacker, le 5ème pouvoir" (Ed. Maxima) ; Ethical Hacking (Ed. ENI) ; "Tout pour maîtriser votre PC et Internet" (Ed. Que Choisir) ... Intervenant pour la Licence professionnelle Collaborateur pour la Défense et l'Anti-Intrusion des Systèmes Informatiques (CDAISI) IUT de Maubeuge ; Master Cyberdéfense Université de Valenciennes ; Commandant Réserviste Cyberdéfense Gendarmerie Nationale (RCC) ; Reserviste de l'Education Nationale ; Chroniqueur pour WEO TV et France Bleu Nord.

Articles connexes

  1. Biro Reply

    Coucou,

    D’abord, s’appeler Claude FrançAis n’est pas très crédible et surtout les permis de conduire français viennent tout juste de changer de forme et ressemblent aux permis américains (format carte de crédit).

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.