0899379170 code service 92829 *
Faux comptes facebook prison ferme

Facebook a détecté de faux comptes ayant tenté de se connecter avec l’équipe d’Emmanuel Macron

Présidentielles 2017 : Facebook indique avoir détecté de faux comptes ayant tenté de prendre contact avec des membres de l’équipe d’Emmanuel Macron.

Intéressante indication que celle diffusée par l’agence Reuters au sujet des tentatives de piratage de la présidentielle française de 2017. Une vingtaine de comptes Facebook, qui auraient été créés pour l’occasion, ont tenté de rentrer en contact avec l’équipe En-marche d’Emmanuel Macron, lors de la campagne à la présidence. Le communiqué de presse est d’autant plus intéressant que Reuters explique avoir eu confirmation de cette tentative d’infiltration par « des sources au sein du Parlement américain« .

Les faux comptes font les faux amis

Ok, ok ! Cela veut dire que les accusés, ici les Etats-Unis parlent d’infiltrations tentées par le service de renseignements militaires russe (GRU), ont été repérés par tout ce qui bouge sur la toile. Pour rappel, le GRU est aussi accusé d’être derrière APT 28 ou encore Fancy Bear. En attendant, à mon petit niveau, j’ai eu 12 demandes d’ami(e)s, sur une trentaine cette semaine, qui n’étaient que des fakes, des scams ou des prostituées.

Wikileaks diffuse plus de 70 000 mails volés à l’équipe d’Emmanuel Macron

Pendant que Reuters diffusait les « infos » de « source américaines », Wikileaks mettait en ligne des milliers de mails de certains membre de l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron. Une archive consultable de 21 075 emails vérifiés. Des courriels associés à la campagne présidentielle française d’Emmanuel Macron. Les courriels courent du 20 mars 2009 au 24 avril 2017. Les 21 075 courriels ont été vérifiés par Wikileaks. Ils sont confirmés comme « vrais ». L’archive complète comporte 71 848 courriels et 26 506 pièces jointes provenant de 4 493 expéditeurs uniques. WikiLeaks certifie 21 075 courriels vérifiés. « En fonction de l’échantillonnage statistique, la majeure majorité des courriers électroniques est authentique. » indique Wikileaks. Un moteur de recherche permet de « surfer » dans les courriels.

Étonnante diffusion, d’autant plus que les contenus sont … peu intéressants. Wikileaks semble avoir voulu confirmer la fuite de données diffusées la veille du second tour qui a vu la victoire d’Emmanuel Macron. Vexé Wikileaks ? Pas d’informations sur les faux comptes. Une diffusion brute, sans commentaires.

Wikileaks, les feaks et les pirates

Le site en profite pour reprendre les propos du responsable de l’ANSSI, l’Agence Nationale en charge des questions de la sécurité informatique en France. « Guillaume Poupard, the head of French government cyber security agency ANSSI, told AP on June 1 this year that the method used to obtain the emails resembled the actions of an « isolated individual ». Poupard stated that, contrary to media speculation, ANSSI could not attribute the attack to Russia and that France had previously been subject to hacking attacks designed to falsify attribution. » Bref, beaucoup de documents et quelques mots de passe de personnes infiltrées, comme ceux ouvrant des accès à des espaces bancaires, EDF, à des web dédiés aux jeux vidéo, … On y découvre aussi des mots de passe reprenant les termes de DSK2012, DSJ2011Primaires, … ou encore des messages envoyés à des élus de l’assemblée nationale ou encore de la Ville de Paris.

Pour rappel, l’équipe d’Emmanuel Macron avait expliqué avoir réussi à piéger les pirates en leur ouvrant l’accès à des comptes « fakes ».

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ - Journaliste - Spécialiste des sujets liés à la Cyber Sécurité depuis plus de 20 ans. Premier article en 1989 dans le mensuel "Amstar & CPC". Fondateur de ZATAZ, ZATAZWEB.tv & datasecuritybreach.fr. Officie/a officié dans de nombreux journaux et magazines (Europe 2, 01net, La Voix du Nord, Tilt, Entrevue, l'Echo des Savanes, Le Canard Enchaîné, France 3, ...). Auteurs et coauteurs de 6 livres dont "Pirates & hackers sur Internet" (Ed. Desmart) ; "Hacker, le 5ème pouvoir" (Ed. Maxima). Intervenant pour la Licence professionnelle Collaborateur pour la Défense et l'Anti-Intrusion des Systèmes Informatiques (CDAISI) de l'Université de Valenciennes ; pour l'Ecole Européenne de Guerre Economique de Versailles. Réserviste Cyber Défense.

Articles connexes

Laisser un commentaire

*