Nous joindre par : 0890 170 001*
GRIZZLY STEPPE

GRIZZLY STEPPE : FBI et DHS analysent les menaces russes 2.0

GRIZZLY STEPPE : Un rapport très détaillé du Department of Homeland Security (DHS) et du Federal Bureau of Investigation (FBI) tente d’expliquer et d’analyser les outils et les infrastructures des services de renseignement civils et militaires Russes.

GRIZZLY STEPPE : Voilà un document qui tombe à point nommer, surtout au moment ou la Maison Blanche et le Kremlin se battent à coups de communiqués de presse et de « mise à la porte » de fonctionnaires des deux pays.

Un rapport très détaillé du Department of Homeland Security (DHS) et du Federal Bureau of Investigation (FBI) vient d’être mis en ligne. Il tente d’expliquer et d’analyser les outils et les infrastructures des services de renseignement civils et militaires Russes.

Ce document baptisé « GRIZZLY STEPPE – Russian Malicious Cyber Activity » revient sur les actions malveillantes Russes pendant les élections présidentielles américaines.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

  1. Gh0st Reply

    Une attaque de phishing classique quoi!!!

  2. michelvdb Reply

    Je ne pense pas qu’il y ai beaucoup de choses intéressantes dans ce rapport. S’il veut aider les administrateurs système/réseau à détecter ou à se prémunir de ces attaques cyber, le rapport ne fournit pas vraiment des informations claires et exploitables (sinon à grand frais et investissement, ce qui n’est pas le but). Si ce rapport veut démontrer l’irréfutable implication des russes (RIS), c’est rater. Au final, le rapport reste dans le cadre de recommandations sous forme de bonnes pratiques en matière de sécurité cyber, sans plus. @+.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.