Les pirates se préparent à une attaque contre le secteur public russe ?

Les cyber attaques et fuites de données visant des sites et services russes explosent. Une cyber attaque massive en cours ou désinformation du Kremlin ?

Ce n’est pas moins de 3 096 bases de données de sites en .RU a s’être retrouvé sur le web, depuis février 2022. Des cyber attaques qui ont permis à des malveillants de mettre la main sur des millions d’informations exfiltrées de sites Russes.

Comme je vous l’expliquais en 2021, le piratage en Russie existait massivement. Mais la communication sur le sujet restait discrète. Depuis l’entrée en guerre de l’armée de Poutine visant l’Ukraine, ces piratages s’affichent partout.

3 096 bases de données en 6 mois

Sur les 3 096 bases de données repérées, des entreprises privées, des administrations, etc. Une collecte d’informations afin d’identifier les logins et mots de passe de fonctionnaires et employés de grandes entreprises. Le but classique, pas besoin d’être en Russie pour subir ce type d’acte, une utilisation ultérieure dans du piratage d’infrastructures d’information critiques (complexe énergétique, institutions financières, opérateurs télécoms, etc.)

Une cyber attaque massive à venir ? Je ne le pense pas. Une cyber attaque XXL ne s’annonce pas … avant son exécution ! Dans cette manne diffusée, combien de faux comptes afin de regarder, cyber surveiller ceux et celles qui vont les utiliser. Cela peut-être aussi une tactique des alliés (USA, Ukrainien, etc) afin de déstabiliser le monde cyber russe.

Just Eat Russe hacked !

Parmi les dernières cyber attaques d’envergures repérées par ZATAZ, le service de livraison de nourriture biélorusse « Just-Eat ». Sa base de données est en vente. 118 000 enregistrements avec des données telles que : L’adresse physique ; identité ; Téléphone ; Adresse électronique ; Hachage du mot de passe ; Adresse IP ; La seconde base compte 700 000 enregistrements liés aux commandes.

Une hausse massive de piratages, comme je vous le montrais dans un autre article, orchestrée aussi par des pro ukrainiens et anciens amis du bloc de l’EST de la malveillance, pirates Ukrainiens en tête.

De son côté, le groupe d’hacktivistes russe Killnet annonce une attaque « massive et sans précédent » contre l’Italie. Il a fourni une liste de cibles italiennes, notamment des banques, des médias, des sociétés énergétiques, etc.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.