Nous joindre par : 089 302 0992*

Piratage : La Maison Blanche vire des Russes de son territoire

Barack Obama et la Maison Blanche font le ménage. Des bâtiments Russes fermés à New York et dans le Maryland. 35 diplomates mis à la porte. L’un des motifs : piratage informatique.

Les dernières heures de Barack Obama à la Maison Blanche ne font pas dans la demi mesure. Du positif, avec l’invitation du gouvernement Japonais à commémorer le 75e hommage aux 2 403 américains morts lors de l’attaque de Pearl Harbor le 7 décembre 1941 et prouver que de vieux ennemis sont tout à fait capable de construire une paix durable. Du moins positif avec l’ambiance guerre froide 2.0 et la Russie.

L’administration Obama vient d’expulser 35 diplomates de son sol et fait fermer deux bâtiments à New York et dans le Maryland. Motif évoqué : Moscou est accusé d’ingérence dans les élections présidentielles en ayant orchestré des attaques informatiques. Des « piratages » favorisant la victoire du candidat républicain Donald Trump. Autant dire que les Russes n’ont pas aimé être montrés du doigt et de la souris de la sorte.

Plus étonnant, la Maison Blanche fait totalement abstraction des attaques informatiques contre des états américains de Virginie et du Kentucky qui étaient, en fait, des « tests » de son U.S. Departement of Homeland !

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.