rançon Ransomwares cryptolocker

Prise d’otage numérique pour un géant mondial de la production d’oranges

Le géant brésilien de la production d’oranges, la société Cutrale (Sucocitrico) vient de subir une prise d’otage numérique. Les pirates ont commencé à peler l’entreprise pour mieux la faire payer !

Nouvelle cyber attaque à l’encontre d’un géant de l’agriculture. Le brésilien Cutrale (Sucocitrico) est l’un des plus gros producteurs d’oranges au monde. 30% des ventes mondiales de ce fruit sont commercialisés par cette entreprise. Cutrale (Sucocitrico) fait parti du trio dominant du marché.

La société fait face à une cyber attaque depuis le 6 janvier 2020. Une « classique » prise d’otage dans quatre de ses ordinateurs. Un rançonnage couplé à un chantage à la diffusion de documents internes.

Les machines prises en otage. Les pirates affichent IP et géolocalisation.

Infiltrer, voler, rançonner !

Les pirates ont d’abord infiltré plusieurs machines. Selon les informations de ZATAZ, quatre ordinateurs basés au Royaume-Uni. Les pirates ont annoncé la couleur assez rapidement. Ne pas payer le déchiffrement des fichiers ne vous évitera pas de verser une rançon en échange du silence des pirates.

J’ai pu constater plus de 280 documents volés. Une preuve présentée par les pirates à l’entreprise. Des factures, des pièces d’identités, des données bancaires, des fichiers santé … Même méthode que celle employée dans le rançonnage du géant italien de l’alimentaire Beretta ou des Bières Busch.

Bref, si la société ne souhaite pas voir l’intégralité des informations dérobées diffusées, elle est invitée à payer !

Les pirates ont diffusé plus de 280 fichiers de preuves, volés dans les machines chiffrées.

Comme expliqué dans cet article, selon certaines études, 33% des sociétés rançonnées paient. 22% n’ont jamais pu déchiffrer leurs informations après le versement de l’argent… car elles n’ont jamais reçu la clé de déchiffrement ! ZATAZ pense que ces chiffres sont loin de la réalité. Des chiffres qui doivent être beaucoup plus importants. L’omerta chez la grande majorité des victimes étant de mise, difficile de connaître la triste réalité de la réussite de ces cyber agressions.

Un cercle vicieux que les pirates maîtrisent, malheureusement, avec perfection !

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Responsable du Pôle Cyber Intelligence pour la société 8Brains.ca / Montréal. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.