Nous joindre par : 0756ZATAZ0

35 ans de prison ferme pour un pirate Kosovar pro Daesh

Un pirate Kosovar, arrêté en Malaisie, puis extradé aux États-Unis vient de plaider coupable pour avoir apporté son aide à Daesh. Il risque 35 ans de prison.

Pirate Kosovar et les terroristes de Daesh ! Le 27 Janvier 2016, le Département américain de la Justice a annoncé que le pirate informatique Ardit Ferizi, 20 ans, originaire du Kosovo, avait comparu devant un juge américain de Virginie pour faire face à des accusations de piratage et de fourniture de moyen à ISIS. Ce pro DAESH avait été arrêté en Malaisie, en septembre 2015,  et récemment extradé vers les États-Unis. Il risque jusqu’à 35 ans dans prison.

Ardit Ferizi, alias Th3 Dir3ctorY, un pirate informatique kosovar soupçonné d’avoir infiltré des serveurs américains. Il aurait volé des centaines de données personnelles d’Américains. Des informations qu’il aurait fourni ensuite à des contacts membres de la secte de l’État islamique Daech / ISIS / EIIL, comme Junaid Hussain, alias Abu Hussain al-Britani. Ce dernier, avant d’être tué par un drone, s’était empressé de diffuser sur le compte Twitter de la Division « Hacking » de l’État islamique (SIDH), des informations volées par Ferizi via un un message baptisé “NEW: U.S. Military AND Government HACKED by the Islamic State Hacking Division!”.

Pendant ce temps…

… les propagandistes de Daesh ne savent plus quoi inventer pour communiquer. A croire qu’ils s’ennuient, cachés dans leur chambre d’adolescent.

L’État islamique (ISIS/ISIL/Daesh), qui n’a d’état que le nom, annonce à qui veut l’entendre posséder une armée de pirates. Cette armée, la CyberCaliphate. Autant dire qu’il n’y a pas grand chose à craindre, même si le piratage de TV5 Monde, en 2015, a pu faire croire le contraire.

Cette cyber armée est composée d’adolescents et d’adultes hétéroclites, surtout capable de faire du Google Dork (et encore !). Les « pirates » du CyberCaliphate ont juré de se venger des États-Unis après la mort du djihadiste Junaid Hussain. Ce pirate informatique britannique avait rejoint la cause de la secte pour pirater au nom des assassins d’ISIS. Il sera tué par un drone américain, au mois d’août 2015. La vengeance annoncée : pirater Google !

CyberCaliphate, c’est une peu Anonymous. Pas de chef et une réutilisation de l’expression à qui le souhaite. Ils s’affichaient d’ailleurs, début janvier, sous les signatures #Anonymous, dans l’annonce (encore) d’une opération numérique d’envergure. L’épouse de Junaid Hussain, du moins si elle est encore vivante, continue « l’œuvre » de son défunt mari. Aujourd’hui, elle ne peut compter que sur des adolescents, l’une des têtes pensantes des « pirates » de Daesh, Ardit Ferizi, comme je vous l’explique plus haut est en ce moment en prison aux USA. L’autre tête pensante, Siful Haque Sujan, a rejoint Junaid Hussain après avoir compris le principe de triangulation effectuée par les drones militaires de la coalition anti ISIL.

La semaine dernière, CyberCaliphate a annoncé vouloir pirater Google. Pour parfaire leur menace, le « groupe » a diffusé une image sur le compte officiel Telegram du CC en indiquant une vengeance à venir. Deux petits bémols à cette annonce. Le compte de CyberCaliphate, sur Telegram, introuvable. Ensuite l’image en question. Depuis quand Islamic State s’écrit « Isalmic » ? Bref, une campagne numérique qui a de plus en plus de mal à être prise au sérieuse.

N’hésitez pas à m’avertir, via la page « Alerte propagande« , en cas de la découverte de messages, images, vidéos, liens, de propagandistes.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

  1. Daniel Reply

    Ce qui me fait peur, c’est qu’un jour aussi, les ordinateurs vont devenir tels des androïdes et nous attaquer chez nous. Cette histoire de partage des données personnelles est réellement flippante. Malgré toutes les précautions que l’on prend, rien ne semble garantir la sécurité de nos informations. Espérons que mon appréhension restera uniquement dans la limite de la fiction.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.